LA MAISON DES INSECTES

 

anicircle03_orange.gif actualisée le 2 JUILLET 2017

INFORMATIONS DE SAISON

Cette page vous apporte quelques éclairages sur les ravageurs présents à cette époque de l'année. Elle est divisée en 4 parties :

1 - Le potager       

2 - Le jardin floral      

3 - Le verger      

4 - Le jardin d'hiver      

 

 

Pour le potager :

          L'été est là ! Certains ravageurs sont très présents, d'autres prêts à exploser. A vous de bien regarder.

          Les plus visibles sont les pucerons, contre lesquels les lâchers de larves de coccinelles Adalia sont efficaces. Sur les cultures légumières telles que courgettes, melons, les foyers de pucerons noirs sont présents, il ne faut pas hésiter à combiner l'action des coccinelles avec Aphidius colemani. La larve de Chrysope est également conseillée dans le potager. Pour les tomates, Aphidius ervi est l'auxiliaire adéquat. Aphidoletes apportera une solution intéressante, si l'on dispose d'une température de 15°C minimum la nuit.

          Soyez attentifs à la présence des acariens, par exemple sur les fraisiers. Des lâchers de Phytoseiulus empêcheront le démarrage de foyers.

          Les aleurodes, qui arrivent souvent avec le plant, sont présentes en faible nombre au départ, puis se multiplient par 100 tous les mois. C'est donc dès le début de l'infestation qu'il faut procéder aux lâchers d'Encarsia + Eretmocerus, deux lâchers à 14 jours d'intervalle sont nécessaire. La pose de panneaux jaune permettra de détecter les toutes premières aleurodes et peut piéger de nombreux adultes si l'attaque est très forte.

          Les limaces sont des ravageurs dont il est difficile de se séparer. 2 techniques permettent de les limiter. De la cendre de bois peut être disposée afin d'empêcher celles-ci d'approcher les plantes que l'on veut protéger. Une autre technique consiste à mettre sur le sol de la bière dans un flacon et les limaces attirés par l'odeur vont se noyer dans ce breuvage. Attention toutefois car les hérissons sont également attirés et une fois saoul, ils sont la proie facile des chats et des voitures.

          Si certaines feuilles vous paraissent grillées par le soleil, il peut s'agir d'acariens ou plutôt de thrips. Regardez bien la face inférieure des feuilles !

Pour le jardin floral :

          Toutes les plantes ont été sorties de la serre d'hiver et les ravageurs sont sortis avec. Les lâchers contre les aleurodes et acariens sont toujours nécessaire, mais ces ravageurs peuvent se multiplier très vite et il faut parfois aider les auxiliaires avec d'autres moyens. N'hésitez pas à me contacter.

         Les otiorrhynques adultes ont éclos, ils sont quasiment indétectables, si ce n'est les morsures marginales (sur le bord des feuilles) qui sont perceptibles. A ce stade, la lutte est impossible et inefficace. Mais la présence de ces morsures prouvent qu'en fin d'été il sera nécessaire d'utiliser le nématode Heterorhabditis pour lutter contre les larves d'otiorrhynques.

         Sur les rosiers, les dahlias, etc... les lâchers de larves de chrysopes donnent de bons résultats mais il faut au préalable empêcher si possible les fourmis de monter dans les plantes.

Pour les fruitiers :

           Les pucerons sont encore présents, mais aussi beaucoup d'auxiliaires naturels. La présence de ces foyers doit déclencher les lâchers de larves de chrysopes. Pensez à empêcher les fourmis de grimper aux arbres car elles protègent les pucerons de l'attaque d'auxiliaires. Pour cela des bandes de glues et de la glue en pots sont commercialisées dans les bonnes jardineries.

          Pour lutter contre les mouches des fruits, par exemple sur l'olivier ou le cerisier, vous pouvez disposer des panneaux jaunes du côté Sud de l'arbre, les mouches vont se coller dessus et vous limiterez ainsi l'infestation.

Pour les vérandas et les patios :

          Il est possible toute l'année de lâcher la coccinelle Cryptolaemus, grande prédatrice de cochenilles farineuses, mais pour cela, il faut encore disposer de chaleur et de lumière, sinon, elle ne sera plus active. Les cochenilles, qui sont des ravageurs fréquents sur les plantes de collection, peuvent faire l'objet de lâchers de parasitoïdes spécifiques, combiné avec Cryptolaemus lorsqu'il s'agit de cochenilles farineuses. Il est au préalable indispensable de faire déterminer l'espèce de cochenille incriminée. Les lâchers doivent être faits au printemps ou en été, mais il est nécessaire d'avoir 18 ou 20 °C au minimum pour que les auxiliaires s'installent correctement.

          Les pucerons et les aleurodes sont encore présents. Il est possible toute l'année de lâcher les auxiliaires qui s'installeront durablement.

          Les acariens s'attaquent toute l'année aux plantes, surtout quand il fait chaud et sec. Avec le chauffage, l'hiver leur est souvent propice. Phytoseiulus et Amblyseius californicus fonctionnent toute l'année. N'hésitez pas à réduire l'infestation avant le lâcher d'auxiliaire, par exemple en bassinant les feuilles.

          Les othiorrhynques peuvent s'attaquer à beaucoup de plantes en pot, par exemple les conifères, les azalées, les cyclamens, les hortensias et beaucoup de plantes poussants dans des terres de bruyères et terres acides. L'adulte, présent en fin de printemps et cet été, aura laissé quelques traces : des morsures marginales (sur le bord des feuilles). Les larves sont à rechercher dans le pot car elles se nourrissent des racines, voire du collet des plantes, ce qui provoquera la mort de la plante. Il est donc impératif de tuer ces larves très rapidement. La meilleure période étant le mois de septembre.

          Pensez à rechercher les Thrips sur les panneaux englués ainsi que sous les feuilles. Vous trouverez peut-être également les acariens.

          A vos loupes !

Vous avez un cas particulier, n’hésitez pas à m’envoyer des ravageurs à déterminer, n’hésitez pas non plus à m’envoyer un fax ou un e-mail et je vous répondrai dans les plus brefs délais.

 

Entreprise individuelle - TVA non applicable, art. 293B du CGI - N° SIRET 447 794 00011 RCS Nantes - APE 526G0

LA MAISON DES INSECTES - Véronique CATTEAU - 13 rue Georges Bizet 44 330 VALLET - Tél. 02 40 33 79 17

contact@lamaisondesinsectes.fr

(c) 2003-2017 LA MAISON DES INSECTES